LE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS)

Au titre de son pouvoir de police, le maire a l’obligation de diffuser l’alerte auprès de ses concitoyens. Cette mission est donc prioritaire et doit être considérée avec toute l’importance qu’il se doit.

Le PCS est destiné à aider la commune dans le cadre de la survenue d’un accident majeur.

Toutes les communes soumises à un Plan de Prévention des Risques (PPR) doivent avoir un PCS, ce qui est le cas de Guillestre.

Les intempéries du week-end du 1er décembre 2023 et l’absence de victimes, ont démontré l’importance de l’existence et de la mise en place du PCS sur la commune. Il a permis d’anticiper au mieux les décisions à prendre et les interventions à mettre en place pour alerter et sauvegarder sa population.

Les risques majeurs sur la commune

Le risque est défini comme la conjonction d'un aléa (probabilité de manifestation d'un évènement d'intensité donné) et d'un enjeu (humain, économique, environnemental).

La Commune de Guillestre est soumise à des risques naturels et des risques technologiques :

Les risques naturels :

  • Crues torrentielles
  • Mouvements de terrain (glissements, chutes de blocs…)
  • Avalanches
  • Séismes
  • Feux de forêts

Les Risques technologiques :

  • Rupture de barrage
  • Le transport de matières dangereuses
  • Le risque nucléaire

Il existe aussi d'autres risques, non-majeurs, mais non négligeables, qu'il convient de prendre en compte dans l'établissement du Plan Communal de Sauvegarde :

  • la contamination par pollution des sources et captages en eau utilisés pour l'alimentation en eau potable
  • les naufragés de la route (notamment en cas de fortes chutes de neige)
  • le plan Orsec-Iode
  • le plan canicule
  • les risques de retrait argileux

Les conséquences potentielles sur la commune sont :

  • atteinte aux personnes
  • atteinte aux habitations situées en zone de risque
  • atteinte au réseau routier
  • phénomène d'affouillement pouvant engendrer la détérioration des réseaux souterrains de distribution
  • inondation des terrains de camping

Ainsi, le Plan Communal de Sauvegarde doit permettre de savoir où se situe chaque intervenant dans l'organisation de crise, les outils de surveillance et d’alerte à la population, la connaissance des actions à mener pour chaque incident grave sur la commune et les interventions à mettre en place le plus rapidement et efficacement possible.   

Dans ce document PCS apparaissent :

  • le diagnostic des risques et vulnérabilités
  • l'organisation de la sauvegarde de la population par le Poste de Commandement Communal , et des  secours par la Cellule Communale de Crise (organigramme avec rôle attribué pour chaque membre )
  • un annuaire recensant tous les différents services, les moyens humains et matériels publics ou privés à disposition de la commune,  
  • des fiches actions
  • des fiches supports
  • des annexes graphiques ( plans des zones à risques).

Conformément aux textes relatifs à l'information préventive des populations, la commune est également en cours d’actualisation d’un Document d'Information Communale sur les Risques Majeurs (DICRIM) qui sera joint au PCS, et qui seront communiqués à la population encours d’année 2024.