Petites villes de demain

 

Guillestre agit et se projette dans l’avenir

En s’engageant dans le programme Petites Villes de Demain, Guillestre affirme son rôle central au cœur de la Communauté de Communes du Guillestrois et du Queyras. Une convention pluriannuelle valant Opération de Revitalisation de Territoire a été signée avec la Communauté de communes, l’Etat et le Département. En définissant une stratégie, ce document ancre l’action volontariste et cohérente des collectivités et de l’Etat pour redynamiser le centre-ville de Guillestre.

  • Une stratégie
  • 5 orientations
  • 35 actions

Guillestre, Petite Ville de Demain au coeur de la Communauté de Communes 

Sécurisation Chemin du Queyron

« PARTIE AMONT »

Le chemin du Queyron dessert différents établissements recevant du public : école élémentaire, bibliothèque, collège, gymnase. Cette route est relativement fréquentée (véhicules et piétons). Dans l’idée de sécuriser les accès à ces équipements et principalement au collège, la commune a acquis en mai dernier 1000 m² détachés de la parcelle AH 172. Cette acquisition permettra de créer un espace public, en favorisant un stationnement dans l’objectif de :

  • Faciliter et fluidifier le trafic aux horaires d’affluences ;
  • Désengorger et sécuriser les abords des établissements recevant du public en favorisant un stationnement sur un espace dédié ;
  • Requalifier la voirie adjacente afin d’inciter les véhicules à ralentir dans l’objectif de sécuriser les piétons ;
  • Créer une liaison piétonne entre le chemin du Queyron et le chemin des Poltrons afin de faciliter l’accès piéton entre le collège et le centre de Guillestre.

Cet espace sera aménagé avec un revêtement perméable, des bancs et de la verdure.

  • Coût de l'acquisition : 115 000 €
  • Subvention de la Région : 57 500 €

  • Coût total de l'aménagement en cours de chiffrage 

 

 « PARTIE AVAL »

Création d’un passage sécurisé en surlargeur de la route du chemin du Queyron au niveau de l’école élémentaire. Travaux prévus en 2025

  • Coût des travaux « partie aval chemin du Queyron » : 65 000 €
  • Subvention du Département pour ce projet : 50 000 € 
Le projet "amont" est financé par la
Image
Région Sud
Le projet "aval" est financé par le
Image
Hautes-Alpes

Réappropriation de la place du Portail par les piétons

Afin d’apporter un nouvel îlot de fraîcheur tout en redonnant de la place aux piétons, il est envisagé de revégétaliser la place du Portail et d’installer du mobilier urbain. Ces équipements permettront ainsi de rendre cet espace plus agréable et de revaloriser cette place.

Dévoiement de la route de Bramousse Première épingle à cheveux

 

Le terrain est situé dans les Combes du Guil, sur la route communale de Bramousse, peu après son départ au pont de Bramousse. En aval, sur le virage n°1 de la route, le talus présente des signes d’instabilité lors des épisodes humides et des coulées de boues qui risquent, s’ils s’aggravent encore, de couper complètement la route. La commune projette de déplacer le virage n°1 au mieux pour le sortir de cette zone instable et ainsi sécuriser l’accès au hameau de Bramousse.

Les travaux envisagés de déplacement du virage n°1 vers l’ouest induisent la réalisation de 2 ouvrages :

  • Confortement du talus de déblais à l’amont par un mur de soutènement « de type mur poids (enrochement ou gabion) ou paroi clouée » d’une hauteur de 1.5 à 2 mètres et d’une longueur de 25 mètres linéaires.
  • Confortement du talus de remblais à l’aval par remblais renforcés.

 

Les travaux sont prévus pour l’année 2026.

Estimation du projet : en cours

Subvention : en cours

Logements du fond de la Place Albert

 

En 2014, un immeuble du fond de la Place Albert s’est effondré. La bâtisse voisine a été démolie en 2019. Un travail a été engagé pour définir un programme de reconstruction de 13 logements. La société 3F Sud a été retenue pour réaliser cette opération. Le foncier lui a été vendu fin 2022. Les travaux doivent commencer à l’automne 2024.

 

 

Action de la commune pour réhabiliter les logements du centre ancien :

La commune a acheté un bâtiment dans le centre ancien et mène des opérations, en lien avec l’Etablissement public foncier régional, pour en acquérir 4 autres. Il est prévu de réhabiliter ces immeubles pour créer des logements permanents.

Des subventions ont été acquises en ce sens auprès de l’Etat et de l’ANAH.

De plus, la commune a engagé depuis quelques années un travail auprès des propriétaires de biens vacants en centre-ville. En première étape, le secteur d’intervention s’est concentré sur le quartier de la Frairie, où cinq bâtiments vacants ont été identifiés comme devant être réhabilités.

Le préfet des Hautes-Alpes a déclaré le 20 mars 2023 que la réhabilitation de ces immeubles était d’utilité publique. Cet arrêté préfectoral permet à la commune d’enjoindre les propriétaires à faire des travaux afin de recréer des logements en centre bourg.

Ce projet est financé par la
Image
Région Sud
et l'ANAH
Image
ANAH

Jardin de la Tour d'Eygliers

 

En lien avec la construction de nouveaux logements de qualité par le bailleur 3F Sud, le traitement qualitatif des espaces aux abords permettra de traiter le dénivelé et de redonner de la qualité à l’espace « confidentiel » sis à proximité de la tour d’Eygliers. Outre la mise en valeur de ce monument historique emblématique pour Guillestre, l’aménagement de cet espace public permettra la connexion entre le pôle administratif ou « pôle de vie » et le parking et la desserte des logements et la liaison piétonne vers la place Albert et les commerces.

Les travaux comprendront :

  • Création d’un espace public entre les remparts et les futurs logements de la Place Albert ;
  • (Re)création d’une traboule permettant le passage entre la place Albert et le pôle de vie (Mairie, la Poste, Communauté de communes, pôle de santé (en construction) et future maison des citoyens) ;
  • Réaménagement et requalification de la voirie et des cheminements piétons le long des remparts.

Le permis d’aménager a été validé récemment.

Guillestre : Maître d’ouvrage

Cabinet PLO architecture : Maître d’œuvre

L’aménagement du jardin devrait débuter en 2025.

Mairie Aménagement & rénovation

 

La Mairie de Guillestre n’est pas accessible à tout type de public et l’accueil est mal configuré, engendrant des difficultés dans l’orientation des administrés. En parallèle, les locaux de la Mairie ont pu bénéficier d’un agrandissement début 2022, lors du départ de la Trésorerie.

Un travail important a été réalisé pour définir le réaménagement de la Mairie. Le départ de la Trésorerie ayant largement fait évoluer le projet, il est apparu nécessaire de retravailler sur les fondements et d’engager un travail avec une nouvelle équipe de maitrise d’œuvre.

 

Le projet doit permettre de :

  • Rendre accessible l’accueil de la mairie, aux personnes à mobilités réduites, afin qu’elles puissent effectuer leurs démarches administratives de manière automne ;
  • Respecter la réglementation en termes d’accessibilité ;
  • Rendre accessible une salle de réunion, aux personnes à mobilité réduite afin qu’elles puissent participer à diverses réunions en lien avec la vie locale de la commune ;
  • Améliorer le confort thermique des agents et ainsi les performances énergétiques du bâtiment : meilleure isolation énergétique ; été – hiver ;
  • Modifier l’agencement des bureaux et des lieux d’accueil, avec l’intégration des anciens bureaux du trésor public ;
  • Agrandir et moderniser l’espace accueil pour les administrés ;
  • Proposer des espaces respectant la confidentialité des demandes des administrés ;
  • Créer un parvis devant le bâtiment digne de ce nom pour les cérémonies officielles et ainsi permettre les rencontres et les échanges ; mettre du végétal sur le parvis.

Date de début des travaux : mai 2024

  • Coût travaux : 950 000€HT

Financements sollicités :

  • Etat (DETR) : 285 000€
  • Département : 285 000€
  • Région : 190 000€
Ce projet est financé par le Département
Image
Hautes-Alpes
l'Etat
Image
DETR 2
et la Région
Image
Région Sud

Circuit du Patrimoine Partez à la découverte du patrimoine Guillestrin !

Un circuit balisé par des bornes explicatives permettra de découvrir les richesses patrimoniales de Guillestre.

Guillestre se situe au cœur d’une cité médiévale datant du XVème siècle et son centre-bourg présente une trame urbaine spécifique à ce contexte historique. Dans ce cadre, un circuit du patrimoine du centre-bourg ainsi que deux extensions à ce circuit sont prévus :

  1. Le Belvédère du château, le jardin des tulipes et le CIAL
  2. Les Chapelles Saint Roch et Saint Sébastien

Au départ du circuit, des plans seront disponibles à l’office de tourisme. En suivant le parcours, les visiteurs découvriront des panneaux informatifs posés sur des sites ou monuments remarquables. Aussi s’ils disposent d’un smartphone, ils pourront télécharger l’application gratuite Patrimoine Hautes-Alpes pour lire les QR codes installés sur les panneaux. Les visiteurs pourront alors compléter davantage leurs connaissances en accédant à un site internet dédié dans lequel ils retrouveront des témoignages, des archives et une photothèque.

 

Cout estimé de l’opération : 120 000 €

Financement : DSIL 30 % soit 39 996 €

Date de fin estimée : 2026

Ce projet est financé par l'Etat
Image
Etat préfecture

Réhabilitation logements en centre ancien

Une bâtisse, acquise fin 2022 par la commune dans la rue de la Petite Fontaine (quartier de la Frairie) va être rénovée jusqu’aux plateaux nus. Cette rénovation permettra à des futurs acquéreurs d’aménager l’immeuble pour créer un logement permanent (type T4). Les travaux pourraient débuter fin 2024.

Projet subventionné par

  • l’ANAH
  • le fonds Friche (Etat)
Réhabilitation financée par l'ANAH
Image
ANAH
et le fonds Friche (Etat)
Image
Fonds friche etat

Auberge de jeunesse et Abri janvier Travaux de rénovation

 

Afin d’améliorer le confort de l’Auberge de jeunesse et résoudre les infiltrations d’eau provenant du terrain, une étude hydrogéologique est en cours. Les analyses permettront d’identifier les travaux à réaliser pour assainir l’auberge de jeunesse et limiter l’humidité : reprise des descentes de toit, aérations des caves, reprises des drains, gestion de l’évacuation de l’eau dans les caves.

  • Coût des travaux : 45 000 €
  • Subvention Etat (DSIL) sollicitée pour la rénovation énergétique (combles, situé dans la partie Abri janvier) et gestion des infiltrations d’eau : 43 500 € sur un montant de 145 000€ de travaux.

Au 2ème étage de l’Auberge de jeunesse, l’annexe dit « Abri janvier » est gérée par l’association Refuges Solidaires et accueille des exilés. Des travaux de rénovation du site ont lieu au premier semestre 2024 : réfection de la cuisine, de la salle de bain ; remise aux normes électriques, isolation thermique et amélioration du système de chauffage.

  • Coût des travaux : 140 000 €
  • Subventions via des fondations privées : Fondation ROTHSCHILD : 37 000 € ; Fondation RIACE : 35 000 € ; Fondation Abbé Pierre (sollicitée) : 30 000 €
Les travaux de l'Auberge de jeunesse sont financés par
Image
Etat préfecture

CIAL - Centre de vacances Rénovation énergétique

La commune est propriétaire du bâtiment du CIAL à usage de centre de vacances d’une capacité de 100 lits. Un bail commercial a été signé avec un nouveau gérant, la société Cap Verb en 2017 pour une durée de 9 ans.

Un audit énergétique a été réalisé en 2017. Ce bâtiment est ancien et la dernière rénovation générale date de 1975.  Des travaux importants ont été réalisés en 2019 : création d'une cuisine aux normes, rénovation de 3 chambres (20 lits) pour les rendre accessibles aux PMR, création d'une salle de restaurant et d'une salle d'activités adaptées, remplacement de quelques huisseries et remplacement avec isolation d'une partie de la toiture.

Mais, le bâtiment étant très grand, et de nombreux sont encore actuellement réalisés : changer toutes les fenêtres des étages, isoler et refaire le reste de la toiture, changer le système de chauffage actuellement au fuel par un système plus performant.

La consommation énergétique globale annuelle est de 175 100 kWhef/an pour l'énergie finale et 244 806 kWhep/an pour l'énergie primaire. Le bilan énergétique total est estimé à 150 kWhep/m²hab.an. Cette valeur de typologie hébergement touristique est élevée au vu du taux d'activité et il est possible de la diminuer par les travaux cités ci-dessous.

  • Remplacement des menuiseries extérieures bois simple vitrage par des menuiseries bois performantes à double vitrage peu émissifs, (143 m²) pour un gain de consommation calculé de 18 % soit 21 300 kWh économisés par an : travaux en cours. 2/3 réalisés - fin des travaux en 2025
  • Isolation et changement de la toiture en 2025 : par ouate de cellulose projetée sur le plancher bas (260 m²) pour un gain de consommation calculé de 12 % soit 14 200 kWh économisés par an.
  • Remplacement des 2 chaudières fuel en 2024 par une chaudière-bois à granulés et rénovation des circuits pour un gain de 8 % environ avec implantation de capteurs solaires pour l’eau chaude sanitaire
  • Mise en place d'une gestion centralisée des différentes zones thermiques avec mise en place de têtes thermostatiques sur les radiateurs connectés, pour un gain de 10 % de consommation de chauffage. Début des travaux en 2024.

Coût de l’opération :  Isolation du bâtiment : 303 000 € HT

Subventions accordées :     

  1. Région : 69 900 €
  2. Etat (DETR) : 90 900 €

Cout d’opération changement de la chaudière : 70 000 €

Subventions accordées :

  1. Région : 21 000 €
  2. Département, programme OCRE (ADEME) : 18 200 €
Ce projet est financé par l'Etat
Image
République Française
La Région
Image
Région Sud
L'ADEME
Image
ADEME
Et le Département
Image
Hautes-Alpes

Camping municipal de la Rochette

Suite aux inondations survenues le 1er décembre 2023, le camping municipal de la Rochette ainsi que les autres campings ont été particulièrement touchés.

La partie du haut du camping municipal va pouvoir être réouverte (au niveau du terrain de tennis, 1er sanitaire). Des travaux de déblaiement, nettoyage et remise en état sont prévus courant du mois d’avril pour une réouverture le samedi 1er juin 2024.

La partie sinistrée sera délimitée par des barrières ainsi que par des panneaux explicatifs concernant ce phénomène ainsi que la gestion de crise effectuée par la commune de Guillestre.

La voirie, les réseaux humides ont été également impactés engendrant de nombreux travaux à réaliser cette année et pour les années futures.

 

  • Coût de l’opération du camping municipal : 600 000 €
  • Aides demandées : Département, Etat et Région
Subventions demandées auprès de l'Etat
Image
République Française
La Région
Image
Région Sud
le Département
Image
Hautes-Alpes

Extension du réseau de chaleur

 

Depuis 2012, la commune gère en régie un réseau de chaleur biomasse composé de :

  • Une chaufferie centrale équipée d’une chaudière biomasse de 1000 KW et d’une chaudière d’appoint au fioul de 1900 KW

  • Un silo de 130 mètres cube

  • Environ 1250 mètres linéaires de réseau en aller-retour

Ce réseau de chaleur bois énergie alimente 10 bâtiments publics, tertiaires et résidentiels : la Mairie, l’école maternelle, l’école primaire, la Communauté de Communes, la Poste, le collège, le gymnase, la résidence Guil Ecrins (maison de retraite), la résidence des 3 vallées, la salle polyvalente du Queyron.

Le réseau de chaleur sera étendu en cours d’année 2024 au bâtiment de la future Maison de Santé actuellement de construction.

Coût des travaux : 75 000 € HT

  • Maitrise d’œuvre ADRET et AEV à 8 220 €HT
  • Travaux réseaux Alpes Durance Travaux à 41 137 €HT
  • Travaux sous-station Ailliaud frères à 15 449.02 €HT
  • Financement Région à 31 500 €
  • Financement Département/ADEME à 40 950 €
Ce projet est financé par la Région
Image
Région Sud
Le Département
Image
Hautes-Alpes
et l'Ademe
Image
ADEME

Réseaux ZAE du Villard

Les intempéries de décembre 2023 ont mis en exergue des faiblesses du réseau d’eau potable et eaux pluviales sur la zone du Villard. Des travaux de reprise de branchements eau potable et amélioration des exutoires du réseau pluvial sont prévus dans le courant de l'année 2024.

  • Maitrise d’œuvre par le bureau d’études CEREG pour un montant de 27 000 €HT
  • Montant des travaux en cours de définition, estimation 370 000 €HT
  • Financements sollicités auprès du Département, DSEC et Agence de l’Eau
Ce projet est financé par le Département
Image
Hautes-Alpes
la DSEC et l'Agence de l'eau
Image
Agence de l'eau